Historique & rénovation

Un château date du XIIème siècle. Avant la famille Kessler, Vicomte, Chevalier, Dames,
Marquise, Prêtre ont fréquenté les lieux. Le domaine fut le témoin des grandes pages de l’histoire …
invasions, guerres de religions, guerre de cent ans … le lieu évoluant à leurs passages.
Le site est de nos jours complètement rénové avec un confort moderne.

Historique

Sept châteaux portent le nom de Planchette qui désigne la respectable planche du pont levis.

Dix siècles de l’histoire de France sont passé ici et le château garde les éléments de chaque époque. Le terrain donne un sens et un ancrage à la vie actuelle. Les constructions sont soignées car, ici, durée et beauté ont un sens et ne dépendent pas de considérations économiques.

Le château fort a été construit au XIIème siècle sur une motte moyenâgeuse, de cette époque date la partie centrale, le donjon et les trois tours percées d’archères. Le colombier du XVIème est une des trois plus beaux du Loiret selon l’architecte des bâtiments de France.

Les propriétaires dont les blasons figurent sur la cheminée du château sont Jean de Bonnay, valet et échauson des rois Louis X, Phillippe V et Charles IV.

Sa petite fille transmet la Planchette au chevalier Hugues de Barville.

Vers 1498, la Planchette passe des Barville aux Mousselard, cette famille s’établi à la Planchette jusqu’en 1702 et tenait garnison avec une compagnie du régiment de la Fere.
Le blason des Mousselard figure sur les armoiries du village de Mignerette.

La dernière Mousselard épouse Gabriel Cognet lieutenant général du Vermandoit. Sa fille fait passer par mariage en 1694 la Planchette dans la famille de Pierre Le Tellier qui reste jusqu’en 1808. Le dernier Le Tellier était avocat du parlement de Paris, ce qui correspond de nos jours à conseiller d’état.

Dans la deuxième phase de la guerre de 100 ans, situation dramatique :
L’armée de Warvick détruit le château de Mignerette au centre du village et le 12 juillet 1427 les maisons du village et l’église sont brûlées, le village se vide de ses 625 habitants.

Pour longtemps, Mignerette n’est plus mentionné que pour mémoire.

Chronologie

730-780 : Haldemar, un franc, se fixe au fief de la motte à la Planchette.


1130 : Construction sur la motte d’un château fort en dur appartenant au Vicomte de Fessard.


1299 : Appartient à Jean de Bonnay, valet et echansson de Louis X le Hutin, Philippe le long et Charles IV le bel. Héritière, sa petite fille épouse le chevalier Hugues I de Barville lui appartient la seigneurie de Chapelon dont la Planchette était le château.


1409 :  Marion de Barville, dame de Chapelon.


1430 : Margueritte de Barville dame de Chapelon.


1427 : Deuxième phase de la guerre de 100 ans : le 12 juillet, l’armée de Warwick se dirigeant vers Montargis détruit le château de Mignerette et la tour Nord-est de la Planchette.


1380-1422 : Sous Charles VI l’arc du portail et les arches du pont-levis sont refaits.


1457 : Hugues III de Barville.


1498: (sous Louis XII) la planchette passe des Barville aux Mousselard pour des raisons inconnues. Claude Mousselard, écuyer, épouse Etiennette de Saintville.


1 juin 1510 : L’archidiacre de sens accorde à Claude Mousselard l’autorisation d’avoir un confessionnal et un autel au château de la Planchette.


1518-1538 : Claude reconstruit totalement le château, élévation de la tour des Hommages, allée directe plantée d’Ormes entre le château et l’église de Mignerette.


24 juillet 1548 : La Planchette remplace le château de la motte à Mignerette et depuis cette date, selon le droit public qui dit qui dit seigneur de la Planchette, dit seigneur de Mignerette.


1547-1559 : Esmée de Mousselard, fils de Claude reconstruit l’église de Mignerette brûlée durant la guerre de 100 ans. À sa mort, lui succède son frère Alexandre puis Charles son fils.


Hiver 1567-1568 : Passage de renforts allemands pour soutenir Coligny en difficulté à Orléans.


Mars 1576 : Invasion de lansequenets protestants qui font des dégâts à Mignerette.


Oct. 1587 : Nouveau passage d’une armée de protestant allemands commandés par von Dohna.


1562-1652 : Guerre de religion et mariage d’Anne fille d’Esmée de Mousselard avec louis du Lac.


10 nov. 1567 : Alexandre II de Mousselard épouse Marguerite de Vernade fille du seigneur de Villemandeur. Marguerite veuve, son fils Charles succède à la Planchette.


1598 : Charles se marie avec Catherine de Barville, veuve Catherine se marie avec le chevalier Jehan d’Estud
Christophe de Mousselard fils de Catherine succède, mais meurt jeune à 30 ans laissant un fils Charles II.
À 18 ans, Charles II épouse Suzanne le Clerc, fille du seigneur de Corbeilles qui était surintendant et commissaire général des vivres et camps des armées du roi.


1674 : Guillaume de Mousselard tenait garnisons à la Planchette avec sa compagnie du Régiment de la Fere.


1682 : Plan terrier de Mignerette.


9 Juillet 1685 : Décès de Guillaume, dernier Mousselard.


1687 : Catherine, sœur de Guillaume épouse Gabriel Cognet, lieutenant général du gouvernement du Vermandois.


1694 : Au décès de Gabriel Cognet, la Planchette passe à sa fille Marie Charlotte, mariée à Pierre le Tellier, petit-neveu de le Tellier le Louvois le grand ministre de Louis XIV. Veuve, Charlotte se marie à Sulpice Martinet qui s’intitule seigneur de la Planchette.


1730 : Il meurt et à cette date Jean-Marie le Tellier petit-fils de Marie-Charlotte prend la Planchette. Son épouse Martine de Loisy de Franchien restaure l’ancienne Chapelle.


1745 :  Jean Antoine de Masclary, seigneur de Champmoreau et beau-père de Louis Antoine restaure la Planchette : briques aux fenêtres, lanterne sous la tour des Hommages, petit pont à l’ouest menant à un jardin à la française, reconstruction d’une partie de la ferme la dotant d’un toit à la mansard.


1771 : Décès de Louis Antoine le Tellier, succède Jean Marie II le Tellier, qui est en 1779 fourrier ordinaire des logis du roi, sa seule fille vivante : marie Françoise Rosalie né en 1770 est enceinte à 23 ans en 1793 du prêtre de Mignerette Dufresne réfugié à la planchette pendant la révolution.


1808 : Décès de Jean Marie II le Tellier, la Planchette revient à un jeune officier, Jean Baptiste de Mousselard du François époux de la dernière le Tellier, il mourut en 1811 et tous les Mousselard disparurent.


1811 : Le château fut vendu à Jean Baptiste Patrauld professeur de mathématiques de Bonaparte à Brienne puis intendant de l’armée d’Italie où il octroie à la garde de Milau un drapeau (vert, blanc, rouge) qui est devenu celui des italiens.


1817 : L’Italie Patrauld décède le 29 avril 1817 à l’ancien prieuré de Villemoutier.


La Planchette passe à un Driard de Montliard sous Louis Philippe, puis à Vincent Petit qui le loue à Nory en 1881.


1893 : La marquise de Bonnaire devient propriétaire en 1893 suivi par les Catinat.


1910 :  La Planchette est vendue en 1910 à Léon Lambert dit Loulay dont la femme née princesse Sviatopolk Cgartoryska aménage logis et parc.


1982 : Amadéo Ballester propriétaire de 1982 à 1994 consolide les bâtiments pour créer un centre de séminaire et fait replanter le parc à partir d’un plan du paysagiste du jardin du Luxembourg, son entreprise fait faillite en 1994.

Rénovation

Il y a 30 ans, le parc a été redessiné par un des paysagistes du jardin du Luxembourg ce qui inscrit harmonieusement le château dans son environnement naturel.

En 1994, la famille Kessler rachète le château suite à la faillite du précédent propriétaire.

Le château est à l’abandon depuis plus de 2 ans. Les murs sont à nu, les cheminées, encadrement de portes en pierres et les sols déposés, la majeure partie des murs sont bétonnés.

Dès leur arrivée, ils n’ont eu de cesse de rénover, aménager, décorer, embellir tout le domaine … un projet de vie titanesque, des années de travail pour redonner aux bâtiments cachet et confort … un espace enchanteur qu’ils ont à cœur de faire vivre et de partager.

On citera notamment la reconstruction 120m de murs de douves, capage et pose de plus de 18000 tomettes, reconstitution de 45 encadrements de fenêtre, pictage et jointage de l’ensembles des murs…

Après 20 ans de travail acharné, le château retrouve son charme d’antan avec un confort moderne.

Nous contacter

Nous sommes là pour vous accompagner dans votre projet. Notre expérience de plus de 15 ans nous permet de faire de votre événement un succès. Imaginons-le ensemble.

Adresse

Château de la Planchette. 2, voie de la Planchette 45490 MIGNERETTE

Point GPS

Latitude : 48.050702 | Longitude : 2.594493

7 + 13 =